Hizb ad-Dawa al-Islamiya PDF

Drapeau djihadiste avec la chahada, utilisé notamment par al-Qaïda. Drapeau créé par l’État islamique d’Irak en 2007, marqué du sceau de Mahomet, adopté par plusieurs groupes salafistes djihadistes. De manière générale, le courant salafiste djihadiste ne hizb ad-Dawa al-Islamiya PDF pas les frontières établies dans le monde musulman et prône l’instauration d’un État islamique et le rétablissement du califat.


Författare: Florian Bernhardt.
Die Hizb ad-Da’wa ist die älteste islamistische Partei des Irak. Die Ende der 1950er Jahre im Umfeld der hawza von Najaf entstandene Hizb ad-Da’wa versteht sich als Partei der intellektuellen Avantgarde. Sie strebt danach, mit pädagogisch-aufklärerischen Mitteln ein religiöses Bewusstsein in der Bevölkerung zu schaffen und dadurch einen gesellschaftlichen Wandel herbeizuführen. Ihr langfristiges Ziel ist die Gründung eines islamischen Staates. Aufgrund staatlicher Verfolgung wurde die Hizb ad-Da’wa Ende der 1970er Jahre zu einer Exilpartei und konzentrierte sich fortan auf den bewaffneten Kampf. Nach 2003 hat sie sich zu einer Partei mit Regierungsverantwortung entwickelt, die mit Nuri al-Maliki den ersten Ministerpräsidenten des Nachkriegsirak stellt.
Im Laufe ihrer Entwicklung hat sich die Hizb ad-Da’wa auch in ideologischer Hinsicht tiefgreifend verändert. Zu ihren Bezugspunkten zählten der 1980 hingerichtete Muhammad Baqir as-sadr, Khomeini, aber auch Theoretiker der Muslimbruderschaft.
Die vorliegende Studie untersucht Selbstverständnis, Strategien und Ziele dieser Partei in den Jahren 1957-2003. Sie forscht nach Kontinuitäten und Brüchen und analysiert diese vor dem Hintergrund der historischen Entwicklung. Dabei wird untersucht, welchen Stellenwert schiitische Glaubenslehre und Glaubenspraxis für das Selbstverständnis der Hizb ad-Da’wa haben und welche Rolle die ulama innerhalb der Organisation spielen.

Les groupes salafistes djihadistes commencent à recourir au terrorisme à partir des années 1990. Articles connexes : Djihadisme, Salafisme et Terrorisme islamiste. Les djihadistes salafi se distinguent eux-mêmes des salafistes traditionnels qu’ils désignent sous le nom de  sheikistes , ainsi nommés car les djihadistes croient que les  sheikistes  ont mis de côté l’adoration de Dieu pour l’adoration du pétrole de la péninsule arabique à la tête de laquelle se trouve la famille Al Saoud. Une autre définition de djihadisme salafi, offerte par Mohammed M.

Hafez, est une forme extrême d’islamisme Sunni qui rejette la démocratie et les principes du Chiisme. Le journaliste d’Al Jazeera Jamal Al Sharif décrit le djihadisme salafiste comme combinant l’approche doctrinale salafiste et les modèles d’organisation des groupes frères musulmans. Avant le djihadisme salafi, l’auteur islamiste Sayyid Qutb a développé les fondements intellectuels de l’idéologie. Romain Caillet et Pierre Puchot, 2017, p. The Globalization of Martyrdom: Al Qaeda, Salafi Jihad, and the Diffusion of Suicide Attacks, JHU Press. Libération : L’État islamique n’est pas qu’une  bande armée , par Jean-Pierre Perrin.

William Audureau, Pourquoi il ne faut pas confondre le salafisme et le takfirisme, Le Monde, 25 novembre 2015. Bernadette Sauvaget, Eléments de matraquage, Libération, 20 décembre 2015. Romain Caillet, Salafistes et djihadistes : quelles différences, quels points communs ? A Persistent Threat: The Evolution of al Qa’ida and Other Salafi Jihadists, Rand Corporation, 2014, ix-xiii p. Jihad By Gilles Kepel, Anthony F. Suicide Bombers in Iraq By Mohammed M.

Jarman, Les salafites de Muhammad Ibn ‚Abd al-Wahhâb à Nâsir ad-Dîn Al-Albânî, Conseil Islamique de France, 2007, 199 p. Romain Caillet et Pierre Puchot, Le combat vous a été prescrit : Une histoire du jihad en France, Stock, 2017, 288 p. Histoire du terrorisme de l’Antiquité à Daech, Fayard, 16 septembre 2015, 835 p. Jihad: The Trail of Political Islam, Harvard University Press. Alain Bertho, De la rage sans espoir au martyre : penser la complexité du jihadisme, Libération, 24 mars 2016.

Ariane Bonzon, L’univers impitoyable des experts en islam, Slate, 6 mars 2016. François Burgat, Réponse à Olivier Roy : les non-dits de  l’islamisation de la radicalité , L’Obs avec Rue 89, 1er décembre 2015. Romain Caillet, Introduction à la jihadologie, terrorisme. Gilles Kepel et Bernard Rougier, Radicalisations et islamophobie : le roi est nu, Libération, 14 mars 2016. Olivier Roy :  Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste , Le Monde, 24 novembre 2015. Salafistes, réalisé par Lemine Ould Mohamed Salem et François Margolin, 2016. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 9 décembre 2018 à 14:56. Please help improve it or discuss these issues on the talk page. This article needs additional citations for verification. This article needs to be updated. Please update this article to reflect recent events or newly available information. Hizb Al-Dawa was formed in 1957 by Mohammed Saqik.

This entry was posted in Jugendbücher. Bookmark the permalink.